Travail social international : pour construire un monde meilleur

Cet été, 6 étudiants venus du Canada, des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de Chine sont venus découvrir le travail social en France pendant la première Summer School organisée par l’epss. La tragédie de Nice survenue le 14 juillet 2016 a renforcé leur conviction que l’engagement en faveur de la liberté doit être partagé par tous. Voici leur témoignage.

PSS Omaha -  voir en grand cette image
PSS Omaha

« En tant que première promotion de la Summer School internationale en travail social organisée par l’EPSS, notre objectif était de nous immerger dans les structures françaises locales, leurs problématiques et la culture tout en restant fidèles aux valeurs, à l’éthique et aux principes partagés par tous les travailleurs sociaux du monde.

Nous avons une obligation morale de respecter et prendre soin les uns des autres, sans considération d’origine géographique, de religion, de culture ou d’identité.

Cette expérience de Summer School internationale nous a permis de prendre collectivement conscience de notre responsabilité dans la construction de la paix dans nos pays respectifs et dans le monde.

A la lumière de la tragédie qui s’est déroulée à Nice le 14 juillet 2016, notre objectif est d’améliorer la compréhension des crises internationales avec sensibilité et connaissance, tout en encourageant la réflexion critique au regard de ce qui est entendu, lu, vu et partagé. »

"As EPSS’s first International Summer School class, our goal was to immerse ourselves within local French services, issues and culture, while upholding the values, ethics and standards held by all Social Workers in the global community.

Regardless of geography, religion, culture, or identity, we all have a moral obligation to respect and take care of one another.

Through this international summer school experience, we have collectively recognized our duty to promote peace in our own countries as well as worldwide. Our aim in light of this current tragedy is to bring awareness to international crises in an educated and sensitive manner, as well as promote critical thinking in regards to what we hear, read, see, and share."