Patrick Lechaux

Patrick Lechaux
Patrick Lechaux

Philosophe et sociologue de formation.

Après avoir été chargé d’études au Céreq, j’ai occupé une fonction de chargé de mission auprès des Recteurs de Rennes et Lyon dans les années 80 où j’ai piloté des projets de développement de l’enseignement technique et d’insertion professionnelle des jeunes en difficulté. J’ai exercé ensuite pendant plus de 20 ans une fonction de consultant sur les questions d’emploi-formation, plus particulièrement à propos des politiques territoriales de formation, d’ingénierie des dispositifs de formation en alternance, de l’individualisation et de l’approche par compétences. La question de la formation et de l’emploi des personnes en situation de handicap a été un volet important de cette activité de consultant qui m’a conduit à accompagner un nombre important d’associations et d’établissements du champ du handicap sur leurs projets de développement.

Le champ des formations sociales a constitué un terrain d’intervention important dans les 15 dernières années. Les questions de professionnalisation, d’universitarisation et de développement de l’intervention sociale comme un champ de formation recherche à part entière constituent un axe fort de mon expertise.

En parallèle, j’ai exercé pendant 20 ans une fonction de professeur agrégé en sciences de l’éducation et sciences sociales à l’université Paris Est Créteil.
J’ai aujourd’hui réinvesti la recherche en intervention sociale comme activité principale en tant que chercheur en sciences de l’éducation (Laboratoire Escol/Paris 8). Je suis le co-fondateur et animateur d’un réseau important de recherche en intervention sociale (GIS Hybrida-IS) qui regroupe 21 laboratoires universitaires et unités de recherche d’écoles de travail social dans une approche interdisciplinaire et internationale des questions des métiers en actes du social.

Je réalise actuellement une recherche portant sur la trajectoire d’un siècle du système des formations du travail social (l’EPSS et l’ETSUP faisant partie du panel d’écoles retenu pour cette approche socio-historique).