Mandataire judiciaire à la protection des majeurs

Le mandataire judiciaire à la protection des majeurs, métier institué par la loi du 5 mars 2007, exerce, sur mandat du juge des tutelles les mesures de protection civile des majeurs (MJPM) (sauvegarde de justice, curatelle, tutelle) protégeant les personnes qui en raison d’une altération de leurs facultés mentales ou physiques sont dans l’incapacité de faire face seules à leurs intérêts

Cette protection concerne tant la personne que les biens du majeur faisant l’objet de la mesure.

Retour Sommaire

Pour qui ?

  • Personne dont la pathologie, le handicap (physique, mental, sensoriel), la dépendance, entraînent une altération des facultés mentales, médicalement constatée, et nécessitent sa mise sous protection judiciaire ;
  • Personne dont les difficultés de gestion des prestations sociales compromettent la santé et la sécurité et justifie une mesure d’accompagnement judiciaire.
Retour Sommaire

Dans quel cadre ?

  • Au sein des services mandataires à la protection des majeurs gérés par des associations.
  • Au sein des établissements hospitaliers, sociaux ou médico-sociaux, publics ou privés.
  • Au sein d’un cabinet privé. Ce dernier doit justifier d’une garantie au niveau de sa responsabilité et répondre aux conditions d’agrément prévues par le Code de l’Action Sociale et des Familles.
  • Les professionnels doivent en outre satisfaire à des conditions d’âge, de moralité, d’expérience professionnelle et de formation certifiée par l’Etat, être inscrits sur la liste de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale du lieu d’exercice et prêter serment.
Retour Sommaire

Avec quelles compétences ?

  • Maitriser les fondements de l’intervention tutélaire, juridiques, déontologiques et éthiques.
  • Inscrire son intervention dans une approche globale de la personne, prenant en compte tant ses difficultés que ses potentialités, ainsi que les spécificités de son environnement (familial, social, culturel).
  • Créer une relation de confiance et d’aide personnalisée avec la personne qu’il est chargé de protéger et/ou d’accompagner.
  • Savoir mettre en œuvre une gestion administrative, budgétaire, fiscale, patrimoniale, efficace et adaptée aux intérêts et aux besoins de la personne protégée et /ou accompagnée, dans le respect de ses droits.
  • Savoir rendre compte de l’exercice effectif des mesures à l’autorité judiciaire et être force de proposition pour l’évolution de ces mesures.
  • Travailler en équipe, en partenariat et en réseau.
  • Savoir faire preuve de réactivité face à des situations de conflit ou d’urgence.
Retour Sommaire

La formation

Plus d’informations sur la formation au Certificat national de compétence de mandataire judiciaire à la protection des majeurs

Retour Sommaire

L’admission

Pas d’épreuve d’admission.

Vérification par la « Commission d’Admission » de l’epss que les conditions réglementaires d’entrée en formation sont réunies.

Retour Sommaire

Pour aller plus loin :

  • sites internet :
  • Lire :
    • Vie Sociale n°3/2010 : Les tutelles : regards croisés sur une réforme
    • Guide des tutelles et de la Protection Juridique des Majeurs de Catherine WONG Guide l’Action Sociale DUNOD 2009.