L’epss, une école de service sociale dans le siècle

L’epss, une école de service social dans le siècle par Jean BASTIDE

Commander le livre directement chez l'éditeur voir en grand cette image
Commander le livre directement chez l’éditeur

La traversée du siècle de l’École Pratique de Service Social n’a rien d’un long fleuve tranquille. Pourtant les fondateurs des premières écoles de formation de celles que l’on nommera plus tard les assistantes sociales qui ont vu le jour au cours des 20 premières années du 20e siècle avaient révolutionné l’approche de la pauvreté en dépassant l’assistance pour inventer le social. L’exigence de la formation était profondément enracinée dans leur pratique des œuvres sociales, c’est ce qui les a conduits à la structuration des activités en profession. Ils ont ainsi rendu possible le passage du bénévolat à l’apprentissage d’un métier, encouragé la réflexion sur la pratique comme le voulait Paul Doumergue fondateur de l’EPSS qui utilisait cette formule :« Penser et agir, ne pas agir sans penser ».

Accompagnant le développement des institutions sociales et médico - sociales tout au long du siècle, les écoles de formation se sont multipliées sous la forme associative plus propice à l’innovation. Mais cette histoire, à l’image de celle de l’EPSS n’est pas linéaire, la société a profondément changé, l’innovation qui caractérisait les pionniers, est-elle encore possible aujourd’hui alors que les contraintes législatives, administratives et financières s’alourdissent ? Comment se préserver d’un statut associatif purement formel qui ne justifierait plus l’appartenance au mouvement associatif ? Pour l’EPSS l’essentiel est de maintenir la tension entre deux exigences : offrir aux étudiants le meilleur accompagnement vers la réussite - valeur pédagogique -, maintenir la flamme d’un projet associatif partagé par l’ensemble des parties prenantes. Être ambitieux aujourd’hui pour son association c’est, après avoir convenablement fait son métier, se préoccuper de ces espaces limités mais essentiels pour l’innovation que constituent les marges.

Lire des extraits
Lire des extraits