Irène CARBONNIER

Irène CARBONNIER est magistrat honoraire.

Son parcours professionnel : Magistrat honoraire, elle a occupé de nombreuses fonctions en administration centrale (au ministère de la Justice et au ministère de l’économie et des finances en particulier) et au parquet. Mais elle a surtout eu une carrière de juge du siège, au cours de laquelle elle a exercé les fonctions de présidente de cour d’assises dans le ressort de la cour d’appel de Bordeaux et de présidente de chambre à la cour d’appel de Paris. Elle a siégé à la cour d’assises de la Gironde en 1997-1998, lors du procès de Maurice Papon.

Son parcours bénévole : Irène Carbonnier a été présidente de l’Arapej (Association de Réflexion et d’Action sur la Prison et la Justice) de 2009 au 1er juillet 2016, date de la fusion de l’association avec le CASP (Centre d’Action Sociale Protestant). Elle est actuellement membre du bureau du CASP. En parallèle de sa carrière de magistrate, Irène CARBONNIER s’est investie auprès des détenus et des sortants de prison.

En savoir + sur le CASP ?

Le CASP est une association reconnue d’utilité publique (loi 1901) . Avec 517 salariés – constitués en équipes pluridisciplinaires pour répondre au mieux à la diversité des situations rencontrées quotidiennement – 231 bénévoles, le CASP met à la disposition des publics - parmi lesquels les personnes en aménagement de peine ou sortant de prison - qu’il accueille et accompagne plusieurs services d’aide à l’insertion et diverses structures d’hébergement et logements localisés à Paris et quasiment toute la région Ile de France.

Les missions sociales claires du CASP

o un accueil, une écoute, une orientation, o une domiciliation postale, o une place en hébergement collectif ou éclaté, o un logement accompagné, provisoire ou durable, o un accompagnement social global : ouverture des droits, accès au logement, insertion professionnelle et formation, prévention et accès à la santé, o des consultations de diagnostic et d’orientation vers des soins, o des conseils et soutiens juridiques, o des aides alimentaires, o des services particuliers selon les publics : accueil jeunes enfants, accompagnement scolaire, prévention spécialisée, demande d’asile, convalescence.