Coordonnateur

Nouvelle session de formation de coordonnateur à l’epss (centre de formation de Cergy) en janvier 2018.

Retour Sommaire

Introduction

L’epss ouvre une nouvelle formation de coordonnateur. Cette formation est proposée par un collectif d’organismes de formation partenaires de l’epss, à savoir : ACTIF de La grande Motte, l’ANDESI d’Ivry sur Seine, l’ISS de Mulhouse, l’ITS de Tours et ERASME de Toulouse. Cette collaboration contribue à la qualité et la cohérence de cette formation pour une reconnaissance nationale, reposant sur un cahier des charges pour la construction de cette formation.
Cette formation de 105 heures se conclut par le passage d’une épreuve finale, pour l’obtention du « certificat de coordonnateur/trice en établissement et service social et médico-social ».
Ce document présente la formation de Coordonnateur, au travers de la définition de cette fonction, des conditions d’admission, de son ingénierie et cadre pédagogique et de son coût.

Retour Sommaire

1. DEFINITION DE LA FONCTION ET DU CONTEXTE DE L’INTERVENTION

Animateur d’équipe, au sein de son institution, il participe à la dynamique impulsée par le projet de service et plus globalement par le projet institutionnel. Il intervient dans cette dynamique en fonction de ses champs de compétences. Il assure la mise en œuvre et la coordination des activités en mobilisant les ressources nécessaires et constitue dans ce sens un garant des orientations fixées et des objectifs retenus. Il anime son équipe, qui peut être pluri-disciplinaire.
Le coordonnateur occupe une place qui le situe institutionnellement à l’interface du chef de service et de l’équipe socio-éducative ou médico-sociale. Dans la chaîne hiérarchique, il participe à une coordination fonctionnelle et constitue une courroie de transmission de l’information ascendante et descendante. Sans être hiérarchique, ce rôle est central dans le lien transversal qu’il établit entre le chef de service et l’équipe socio-éducative.
Le coordonnateur organise le travail socio-éducatif ou médico-social de proximité. Dans ce sens, il accompagne et soutient le travail réalisé auprès des personnes en difficulté. Il coordonne les différentes étapes liées à la réalisation du projet de l’usager en renforçant les collaborations entre intervenants et en garantissant la cohérence de ce projet.
Sous la responsabilité du chef de service, le coordonnateur dispose d’un degré d’autonomie et de responsabilité dans ses actes professionnels le mettant en capacité de participer et d’organiser la conception, le suivi, l’évaluation des projets personnalisés ou adaptés à des populations spécifiquement identifiées. Quand il travaille au sein d’un service d’intervention à domicile, il doit être en capacité de travailler hors les murs tout en restant attaché au projet d’établissement.

Le coordonnateur développe une fonction de veille et d’expertise qui le conduit à être un interlocuteur privilégié pour l’analyse des besoins et la définition des orientations de l’institution qui l’emploie. Il connaît à ce titre les dispositifs et les partenaires qui concourent à la réalisation des projets et est en mesure de collaborer et de participer activement à la dynamique institutionnelle autant qu’interinstitutionnelle et partenariale.

Le coordonnateur intervient principalement, mais sans exclusive, dans les secteurs du handicap, de la protection de l’enfance, de la santé, de l’insertion sociale et de l’intervention à domicile. Il est employé par les associations, les collectivités territoriales, la fonction publique et les structures à but lucratif.

Retour Sommaire

2. LA FORMATION DE COORDONNATEUR

La formation est ouverte aux candidats travaillant dans les secteurs social, médico-social, de l’animation, de la santé, de l’aide à domicile, de la petite enfance, qui assument ou souhaitent assumer des fonctions de coordination d’équipes éducatives, sociales et soignantes. Pour cela quelques conditions d’admission sont à remplir.

2.1 Les conditions d’accès à la formation
Les candidats doivent justifier d’un diplôme de niveau IV ou III, dans l’un desdits secteurs, et d’une ancienneté professionnelle d’au moins 3 ans dans une fonction éducative, sociale ou soignante relevant de ce cadre d’activités.
Les candidats justifiant d’un niveau V, et d’une ancienneté d’au moins 4 ans dans une fonction éducative, sociale ou soignante dans l’un des secteurs retenus, peuvent envisager également une entrée en formation ; celle-ci est cependant soumise au passage d’un entretien d’admission avec un formateur de l’école.

2.2 Le référentiel professionnel
La fonction de Coordonnateur s’appuie sur un référentiel professionnel, qui s’organise en référentiel d’activités et de compétences pour répondre aux diverses activités conduites par le coordonnateur.

Le référentiel d’activités
Le référentiel se décline en fonctions,

  • Fonction 1 – Animer les équipes et coordonner l’action
  • Fonction 2 – Assurer un encadrement technique des équipes
  • Fonction 3 – Développer une dynamique et une méthode de veille
  • Fonction 4 – Développer et entretenir le travail en réseau

Le référentiel de compétences

A partir des 4 fonctions repérées ci-dessus, 4 domaines de compétences se déclinent, avec les contenus suivants ;
DC 1 : Animer une équipe et coordonner l’action

  • Participer à la mise en œuvre d’une dynamique collective
  • Animer une équipe pluri-disciplinaire
  • Communiquer en interne
  • Assurer la circulation de l’information tout au long de la ligne hiérarchique
  • Garantir l’application du projet d’établissement et des textes réglementaires
  • Organiser le travail
  • Impliquer les professionnels dans la démarche qualité mise en œuvre

DC 2 : Assurer un soutien technique et pédagogique des équipes

  • Contribuer à l’élaboration des projets personnalisés, en assurer le suivi et en superviser l’évaluation
  • Apporter un conseil technique concernant la mise en œuvre du projet personnalisé par les intervenants socio-éducatifs
  • Encadrer les écrits professionnels
  • Développer les compétences

DC 3 : Développer une dynamique et une méthode de veille

  • Identifier et analyser les besoins individuels nécessaires à la réalisation des projets ainsi que les besoins d’un territoire et d’une population
  • Analyser l’environnement institutionnel et l’évolution des politiques sociales
  • Assurer une veille de l’évolution des connaissances techniques et théoriques du champ social ou éducatif afin de maintenir une pratique adaptée à ses évolutions

DC 4 : Développer et entretenir le travail en réseau

  • Identifier les dispositifs et les partenaires
  • Mobiliser les réseaux compétents en lien avec la mission du service
  • Communiquer à l’externe
Retour Sommaire

3. LE CADREDAGOGIQUE PROPOSE PAR L’EPSS

Cette formation de coordonnateur s’organise sur un temps court pour permettre une densité d’apprentissages, dans un aller et retour constructif entre formation et activité professionnelle.

3.1. Organisation de la formation théorique
La formation théorique comprend 105 heures d’enseignement en formation continue. Elle est ainsi conduite en lien avec l’activité professionnelle des stagiaires, qu’ils soient ou non en poste de coordonnateur.
Elle s’étend sur une amplitude de 5 mois, validation comprise. Les regroupements se font sous la forme d’un regroupement par mois, de 4 ou 3 jours, en début de semaine, afin de permettre à chaque stagiaire de limiter la durée de son absence sur son lieu professionnel.

3.2. Le calendrier prévisionnel de la session
Le calendrier de la formation de Coordonnateur présenté n’est qu’indicatif. Quelques modifications peuvent intervenir pour des raisons d’organisation s’imposant dans cette formation.

Janvier 2018 à Juin 2018 (15 jours effectifs de formation soit 105 heures)

Janvier - FévrierMarsAvrilMaiJuin
4 jours 3 jours 4 jours 3 jours 1 jour
Du 29/01 au 1/02 Du 5 au 7 Du 3 au 6 Du 22 au 24 Le 25

Le 25 Juin 2018 - Épreuve de validation de la formation :
Présentation et soutenance d’une note de réflexion professionnelle.

3.3. Le coût de la formation

Coût de la formation de Coordonnateur : 2 195 €,
comprenant les frais d’inscription et de formation (réduction de 30 % pour les financements personnels).

Retour Sommaire

Information et inscription

Consulter le calendrier d’information et d’inscription, télécharger le dossier d’inscription

Retour Sommaire

Références bibliographiques succinctes

Nous présentons ci-dessous quelques articles récents portant sur la fonction de coordonnateur dans les établissements sociaux et médico-sociaux :

JANSON V., « Le coordinateur dans les établissements sociaux et médico-sociaux, un nouvel intermédiaire ? », in Les Cahiers du travail social, n° 72, 2013, « les métiers de l’encadrement dans le travail social », pp.13-23 ;

LOUBAT J.-R., « De la référence à la coordination, l’affirmation d’une fonction d’avenir », in Les cahiers de l’Actif, N° 424/425, 2011, « Le référent : un objet professionnel non identifié ? », pp. 183-197 ;

LIEN SOCIAL, « Glissement des fonctions : les coordinateurs arrivent ! », n° 1112, 4 juillet 2013, pp.10-15 ;

DIRECTION (S), « Le manager transversal, un collaborateur à épauler », n°116, janvier 2014, pp. 36-37 ;

BADAIRE G., « Le coordinateur en établissement : avancée ou recul pour le secteur ? », in Actualités Sociales Hebdomadaires, n° 2888, décembre 2014, pp 36-37 ;

PREFAS Nord Pas de Calais, « La fonction de coordination dans le travail social. Une fonction assumée à clarifier ou l’émergence d’un nouveau métier ». Rapport d’Etude, 2015.

Retour Sommaire