Filière sociale

Les métiers liés aux activités sociales

L’assistant de service social :

  • agit par une approche globale pour améliorer les conditions de vie sociale, familiale, économique, sanitaire, culturelle ;
  • développe les capacités d’autonomie et d’insertion dans la société ;
  • met en œuvre des actions collectives en direction des groupes et des territoires.
  • contribue aux actions de prévention, à la lutte contre les exclusions, au développement des solidarités.

Le technicien de l’intervention sociale et familiale :

  • accompagne, soutient dans leur environnement les personnes ou familles en difficulté ;
  • favorise leur insertion et leur autonomie en s’appuyant sur les activités de la vie quotidienne ;
  • contribue au développement de la dynamique familiale et soutient la fonction parentale ;
  • aide les parents à accueillir et prendre soin du petit enfant ;
  • participe à la Protection de l’enfance ;
  • conduit des actions individuelles ou collectives avec d’autres professionnels et institutions.

Le mandataire judiciaire à la protection des majeurs, métier institué par la loi du 5 mars 2007, exerce, sur mandat du juge des tutelles les mesures de protection civile des majeurs (MJPM) (sauvegarde de justice, curatelle, tutelle) protégeant les personnes qui en raison d’une altération de leurs facultés mentales ou physiques sont dans l’incapacité de faire face seules à leurs intérêts

Cette protection concerne tant la personne que les biens du majeur faisant l’objet de la mesure.

Acteur du dispositif de la Protection de l’Enfance, le « Délégué aux Prestations Familiales » exerce les « Mesures Judiciaires d’Aide à la Gestion du Budget Familial », qui lui sont confiées par le juge des enfants pour :

  • assurer la protection des enfants et la cohérence de la cellule familiale en préservant l’utilisation et la destination des prestations familiales pour le logement, la santé, l’alimentation, l’éducation et les loisirs des enfants.
  • travailler avec la famille à l’équilibre et à l’éducation budgétaire à partir de la gestion directe des prestations familiales en vue d’aider les parents à retrouver une autonomie financière.
  • conduire auprès des parents une action éducative visant la réappropriation de leurs responsabilités parentales.

Le coordonnateur : Anime son équipe, qui peut être pluri-disciplinaire. Le coordonnateur occupe une place qui le situe institutionnellement à l’interface du chef de service et de l’équipe socio-éducative ou médico-sociale. Sans être hiérarchique, ce rôle est central dans le lien transversal qu’il établit (...)